Microferm
  • Microferm

Microferm

12,00 €
TTC

Utilisez le Microferm pendant ou après le fauchage ou le hersage pour que la décomposition du fumier et des déchets verts puisse se dérouler de façon plus efficace.

Le sol disposera plus rapidement de nourriture, ce qui profite à la couche végétale.

Certains vétérinaires et professionnels équins utilisent le microferm en interne pour nourrir la flore intestinale avec de très bons résultats.

Volume
Quantité
In Stock

 

E Transaction Crédit Agricole

 

Pay Pal

 

Mondial Relay

 

Colissimo

La particularité des EM® est le regroupement d'espèces aérobies (qui vivent avec de l'oxygène) et d'espèces anaérobies (qui vivent sans oxygène). Le monde scientifique était convaincu qu’il était impossible pour ces deux groupes de vivre ensemble, puisqu’ils vivent dans des conditions contradictoires. Or les deux groupes sont présents naturellement dans le sol.

 
►  Les bactéries photosynthétiques : produisent des substances qui favorisent la croissance des microorganismes.
►  Les bactéries lactiques : suppriment certains germes pathogènes et favorisent une meilleure décomposition de la matière organique.

►  Les levures : produisent des substances bioactives comme les vitamines et les antioxydants.

Le Microferm crée un équilibre naturel et une biodiversité élevée dans l’écurie. Il diminue la pression infectieuse, ce qui se traduit par une baisse des coûts de santé parce que la vitalité et la résistance du cheval augmentent.En outre, le Microferm offre une solution pour le traitement du fumier. En le pulvérisant sur la litière, il contribue à une décomposition optimale de la matière organique. Comme il n’y a plus de pourrissement, les émanations d’ammoniac ne se produisent plus. Il y a dès lors moins d’affections du système respiratoire et moins de mouches dans l’écurie.

Les EM contenus dans le Microferm stimulent la décomposition organique (fermentation). Le Microferm peut être appliqué dans l’écurie, sur les pâturages sur le tas de fumier. Selon le principe de dominance, les micro-organismes nuisibles seront éliminés. Les composés organiques dans le fumier, la litière, les déchets verts seront transformés par un processus de maturation en substances nutritives facilement assimilables. Pendant cette transformation, elles entrent en compétition avec des bactéries de putréfaction, des germes pathogènes,... Ainsi, on évite des phénomènes comme la putréfaction, les émanations d’ammoniac… De plus, la pression infectieuse dans l’écurie est réduite et le fumier traité est un produit très précieux pour le sol.

Références spécifiques

Vous aimerez aussi